Différents concepts d'apprentisasge

LES DIFFÉRENTES FAÇONS D’APPRENDRE

L’homme est un animal apprenant !
Contrairement à beaucoup de mammifères, nous sommes en effet assez “immatures“ et très peu autonomes au moment de notre naissance et il nous faut par exemple une année en moyenne pour apprendre à marcher !

Tout comme le reste de notre corps, la taille de notre cerveau évoluera en vieillissant et sera multipliée par 5 entre notre naissance et l’âge adulte.
Et si le nombre de nos neurones n’évoluera que peu sur la même période (une centaine de milliard), les connexions entre ces neurones se développeront quant à elles à raison en moyenne de 2 millions de synapses supplémentaire par minute, tandis que d’autres éléments cérébraux nécessiteront une maturation de près de 15 ans avant d’être totalement opérationnels.

Enfin et c’est sans aucun doute le plus important, la plasticité de notre cerveau restera pérenne tout au long de notre vie, impliquant une capacité à apprendre à tout âge.

On le comprend bien, l’apprentissage contribue largement au développement cérébral humain et il intervient à tout moment.

Pour autant notre façon d’apprendre se résume à 3 grands types de process.

• Nous apprenons en répétant

• Nous apprenons en vivant des situations de choc

• Nous apprenons en visualisant mentalement

Apprendre en répétant, ça c’est ce que nous connaissons tous grâce à notre passage plus ou moins long à l’école…

Apprendre par l’expérience d’un choc, c’est ce que nous avons tous au moins expérimenté une fois (j’ai 5 ans, je pose ma main sur le fer à repasser branché, ma main reste collée ; j’ai mal ; la douleur représente un choc suffisamment fort pour apprendre qu’un fer à repasser peut être chaud et dangereux)

Apprendre en visualisant mentalement, c’est la technique que nous utilisons le moins, alors qu’il s’agit d’un process assez simple.

Il repose sur le principe que notre cerveau ne fait pas la différence entre ce que nous imaginons et ce que nous vivons dans la réalité.

La preuve ? Lorsque nous dormons et que nous faisons un cauchemar, notre rythme cardiaque s’accélère, nous pouvons même avoir des sueurs… car pour notre cerveau nous vivons notre rêve !

En PNL et en coaching, l’utilisation de méthodes de visualisation est très fréquente. Ces techniques permettent de faire rapidement de nouveaux apprentissages de comportement mais aussi de travailler sur la confiance en soi, d’acquérir ou de perfectionner des gestes techniques sportifs…

  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

close
Thanks !

Thanks for sharing this, you are awesome !